L’objectif des équipes pédagogiques est d’accompagner les élèves en difficulté. Pour cela, un dispositif d’ateliers méthodologiques est proposé aux élèves à partir de la Toussaint.

A titre indicatif, ceux proposés les années précédentes étaient les suivants :

  • prendre des notes,
  • se motiver,
  • apprendre à mémoriser,
  • la gestion du stress,
  • bien lire,
  • se préparer à un entretien.

Exemple comprendre les consignes et y répondre

Objectif : comprendre ce qui est demandé dans un exercice à l’écrit ou à l’oral pour pouvoir y répondre précisément, sans faire de hors sujet.

1. L’importance de la consigne

Quelle que soit la matière étudiée (biologie écologie, français, mathématiques …), un exercice se présente toujours accompagné d’une consigne. Celle-ci donne avec précision deux types d’informations :

  • d’abord les connaissances qu’il faut mobiliser.

Ex : « nommez les organes irrigués lorsque le sang circule du cœur gauche jusqu’au cœur droit ». Pour répondre, il faut d’abord connaitre le trajet effectué par le sang du cœur gauche au cœur droit à travers les vaisseaux sanguins et, dans cette connaissance du trajet parcouru, ne nommer que les organes irrigués.

  • ensuite le type de réponse qui est attendu.

Ex : dans la consigne précédente, il est attendu que soit donnée la liste des organes irrigués par le sang et dans le sens de la circulation du sang et rien d’autre.

Lire une consigne suppose donc être capable de comprendre deux choses : les connaissances auxquelles il faut faire appel pour répondre et comment ces connaissances doivent être présentées.

Ex : toujours en référence à la consigne précédente, la connaissance à laquelle il faut faire appel est la circulation du sang, notamment lorsqu’elle s’effectue du cœur gauche au cœur droit ; le moyen de présenter cette …

Exemple apprendre à mémoriser

Objectif : acquérir une méthode pour apprendre et mémoriser un cours.

1. Qu’est-ce qu’apprendre un cours ?

Apprendre un cours, c’est d’abord comprendre ce cours puis c’est ensuite le mémoriser. Un cours est su lorsqu’on a compris ce qu’il signifiait et qu’on est capable d’y faire appel longtemps après l’avoir appris.

Si l’on se contente d’apprendre rapidement un cours par cœur (pour un contrôle par exemple) sans la comprendre, on risque de ne pas savoir faire les exercices qui correspondent au cours, ce qu’on a appris sera très vite oublié et il faudra tout recommencer.

2. Méthode – a. Comprendre

  • Penser à laisser un délai suffisant pour apprendre le cours (quelques jours) au cas où sa compréhension demanderait de l’aide ou des précisions (auprès du professeur, d’un camarade ou d’un dictionnaire).
  • Lire le cours plusieurs fois pour en comprendre le sens sans penser à le retenir. Une écoute attentive en classe aide grandement à la compréhension et aussi à la mémorisation

Exemple prendre des notes

Prendre des notes

Objectif : écrire rapidement pour soi l’essentiel des idées contenues dans un cours, un texte, un document de façon claire et réutilisable.

Savoir prendre des notes est appréciable, en particulier lors d’une sortie sur le terrain avec la classe. Le professeur ou bien l’intervenant, lorsqu’ils donnent des explications, s’expriment oralement, trop rapidement pour que toutes les informations puisse être consignées. Il est donc nécessaire de pouvoir recueillir l’essentiel de leurs paroles.

1. Des notes compréhensibles et réutilisables

Savoir prendre des notes est indispensable car il serait bien trop lent de prendre un cours en dictée ou de recopier l’intégralité d’un document pour s’en souvenir. De plus, prendre des notes nécessite de repérer l’essentiel des idées avant même de les noter, c’est donc une première étape vers leur compréhension et leur mémorisation.

Pour que des notes soient réutilisables, c’est-à-dire lisibles et compréhensibles, il y a des règles de présentation à respecter ; noter les références du support à partir duquel on prend des notes :

  • S’il s’agit d’un cours entendu en classe : noter la date, la partie du classeur dans lequel il va se ranger
  • Si c’est un travail à partir d’un texte, le titre et la page de celui-ci, le nom de l’auteur, la date de publication. Bref, tout ce qui permet de faire gagner du temps ainsi que d’aider à une compréhension rapide lors de la relecture.

Faire des fiches de révision

Objectif : améliorer l’organisation méthodologique des élèves et la gestion des révisions.

1. Quand réaliser des fiches de révision ?

Les élèves attendent généralement trop tard dans l’année pour faire leurs premières fiches … C’est parfois le Bac blanc qui sonne l’alarme et la quantité de révisions à faire frôle déjà la catastrophe !

Les fiches devraient être commencées le plus tôt possible, ne serait-ce que pour trouver ses marques. Certains vont immédiatement savoir quelle présentation leur convient, d’autres vont tâtonner. Et l’on n’a plus le temps de tâtonner à quelques semaines du Bac !

Le plus sage serait de ponctuer chaque séquence de cours par une série de fiches, suivant ce qui a été traité durant la séquence achevée.

2. Quel support choisir ?

Les débats sont ouverts, en ce qui concerne les supports. La sagesse serait de faire selon ses affinités propres, et pas en fonction de ce que décide le voisin de table.

Votre fiche de révision vous accompagnera toute votre année et parfois même plus longtemps suivant les études que vous ferez (par exemple, on ressort parfois des fiches de terminale L quand on fait des études littéraires ensuite). Pour avoir envie de réutiliser votre fiche, encore faut-il qu’elle vous plaise !

Feuilles de classeur, fiches bristol, cahiers, calepins, petit ou grand …

haut