Le secteur de l’élevage en bref :

Élevage L’élevage fournit des produits alimentaires (lait, viande) ainsi que des matières premières (laine, cuir…). Au regard de cette production et, plus que pour d’autres, les consommateurs sont très exigeants en terme de sécurité alimentaire. Ce secteur est également tributaire du respect de l’environnement, de la qualité et du bien-être des animaux…

Ces divers paramètres entraînent la création ou bien le développement de certaines activités, choix et contrôle des intrants, maîtrise des effluents, respect du cahier des charges, etc. De fait, les métiers de ce secteur nécessitent des connaissances techniques et un savoir-faire de plus en plus complexe.

D’autre part, l’augmentation de la taille des élevages, l’évolution du rapport travail/loisir amènent un développement quantitatif et qualitatif de l’emploi salarié. Des constats qui exigent des salariés un réel niveau de technicité,d’autonomie, de flexibilité et aussi de la polyvalence pour s’adapter à la diversité des productions et à l’organisation du travail dans l’élevage des gros animaux.

Animaux de troupeaux

L’élevage d’animaux de troupeaux recouvre différents secteurs (bovin, caprin, ovin, porcin) et fournit à la fois :

  • des produits alimentaires (lait, viande) ;
  • des matières premières (laine, cuir…).

Animaux de basse-cour

L’élevage d’animaux de basse-cour recouvre différentes filières telles que :

  • volailles de chair (poulets, dindes, canards, pintades),
  • palmipèdes gras,
  • lapins,
  • ponte,
  • autres petits animaux (cailles, gibiers, pigeons, autruches et escargots).

Élevage équin

Le secteur de l’élevage équin comprend les activités de la production de chevaux, de poneys, d’ânes et de mulets.

On compte 45 000 éleveurs en France, avec une production qui se concentre principalement dans le Nord-Ouest de la France : Basse-Normandie, Pays de la Loire et Bretagne.

L’emploi dans la filière

L’équivalent de 250 000 personnes à temps plein (UTA) sont employées dans le secteur de l’élevage des gros animaux. L’élevage bovin viande représente 12% des exploitations en France.

L’augmentation des cheptels (hausse de 4 % en 2 ans) s’accompagne elle aussi d’une forte progression de la main d’œuvre salariale.

Les élevages laitiers représentent 16% des exploitations en France. La main d’œuvre est constante et essentiellement familiale (source : Agreste enquête structure 2007)

Les métiers

  • agriculteur
  • éleveur
  • technicien d’élevage (vacher, porcher, aviculteur, berger …)
  • inséminateur
  • identificateur
  • contrôle de performances
  • conseiller technique
  • vétérinaire
  • soigneur animalier

Nos dernières actualités associées

haut